Management de transition : une solution adaptée au secteur sanitaire, social et médico-social

On les surnomme « les pompiers de service ». Recrutés sur des missions courtes avec des objectifs précis, les managers de transition séduisent de plus en plus les structures du secteur sanitaire, social et médico-social.

C’est le métier de la conduite du changement par excellence. Longtemps associé aux interventions de crise et de retournement, le rôle du manager de transition ne se limite pourtant pas qu’à cela. Il intervient en effet dans trois types de cas : gérer une situation de crise donc, mais aussi pour remplacer le poste vacant d’un manager ou accompagner une transformation. Des situations de plus en plus courantes dans le secteur sanitaire, social et médico-social, qui fait face ces dernières années à des évolutions à la fois structurelles et réglementaires impactant leurs organisations.

Des manager de terrain

Fusions entre établissements, multiplication des appels à projets, mise au point du système d’information, réforme tarifaire… Parfois à bout de souffle, les directeurs d’établissement ont besoin d’un soutien opérationnel. Le manager de transition s’impose donc comme une solution efficace. Son objectif : stabiliser la situation, en suivant une feuille de route précise établie en amont. Son efficacité et aussi liée à la durée de sa mission. En effet, intervenant sur des périodes courtes et définies, le manager de transition n’est pas là pour faire carrière ou servir ses propres intérêts. Ainsi, la réussite de sa mission dépend de sa capacité à écouter, mobiliser et s’appuyer sur les équipes internes, et ce le plus rapidement possible. Les managers de transition sont donc des professionnels expérimentés dotés de sang-froid et capables de prendre au plus vite des décisions.

Ne pas attendre la crise

Bien souvent, le recours à un manager de transition n’est envisagé qu’une fois que la structure se retrouve en difficultés. Toutefois, ne pas attendre que la situation se dégrade et anticiper le changement en faisant appel à un manager de transition peut se révéler être une solution efficace. Une fusion ou un regroupement d’établissements, par exemple, peut ainsi être réfléchis en amont afin de prévenir les difficultés post-fusion : gestion RH, nouvelle organisation, nouveaux statuts… En adoptant le rôle de conseiller, le manager de transition permet ainsi de mettre en place un plan d’action avec la structure, tout en facilitant sa propre intégration et donc son efficacité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.